Vous êtes ici : Phare de cordouan / Blog / Actualités Cordouan / Campagnes de travaux d'hiver

Campagnes de travaux d'hiver

Façade sud, entrée du phare (c) Manuel Cohen - SMIDDEST Actualités Cordouan
A chaque hiver, ses travaux !
 
Comme chaque année depuis maintenant 4 ans, les tailleurs de pierre, maçons et autres sculpteurs prennent leurs quartiers d’hiver au phare de  Cordouan.
Déjà, la structure de l’échafaudage et les premiers matériaux (pierre, chaux, sable) ont été livrés au phare par hélicoptère fin septembre. L’installation de chantier est faite et tout le monde est à pied d’œuvre pour poursuivre la restauration des pierres de ce bonhomme vieux de 400 ans.
 Héliportage 09-2017 (c)BJ

La restauration extérieure de la partie basse du fût continue.

Cette année, c’est au quart sud, celui situé face à la porte d’entrée du monument, que les compagnons, toujours sous la houlette de l’architecte en chef des Monuments Historiques, s’attaquent. Comme l’an passé ils vont sonder chaque pierre, chaque joint, analyser, réparer, et parfois remplacer, lorsque les assauts du temps auront été trop violents.  Au total, quatre hivers seront nécessaires pour faire le tour du monument et restaurer l’intégralité de la partie basse du fût, la plus ancienne.
 Echafaudage 10-2017 (c)BJ
Le chantier s’organise avec la mise en place d’un impressionnant échafaudage à l’entrée du phare.
   
 
Une équipe chevronnée !
 
Le marché ayant été attribué pour deux ans (la Direction des Affaires Culturelles de la Nouvelle Aquitaine est le maître d’ouvrage des travaux), c’est à nouveau l’entreprise les Compagnons de Saint Jacques qui envoie ses équipes au milieu des flots. Spécialisée depuis plus de 20 ans dans la restauration des monuments et la réhabilitation des édifices classés au titre des Monuments Historiques, cette société, basée à la Rochelle, Angoulême, Bordeaux et Bayonne est une grande habituée du patrimoine emblématique de notre région. 
 
Un hiver au phare…
 
Comme en 2015, les équipes d’ouvriers sont logées sur place et partagent le quotidien des gardiens. Ils arrivent par bateau le lundi et ne repartent que le vendredi avec la navette hebdomadaire qui effectue la relève. Faute de couchage en nombre suffisant, deux cabines individuelles ont été installées au rez-de-chaussée de la tour et deux des quatre anciennes cellules des gardiens vont être réhabilitées pour retrouver leur destination originelle (elles servaient de lieux de stockage depuis de nombreuses années).
Cabane (c)BJ
(cabine individuelle)
Rehabilitation cellule (c)BJ
(ancienne cellule des gardiens réhabilitée)

Encore quelques jours avant la fermeture au public
 
Bien que l’échafaudage soit assez impressionnant, toutes les mesures de sécurité ont été prises et le phare reste ouvert au public tous les week-ends et pendant les vacances scolaires, jusqu’à la date traditionnelle de fermeture du 31 octobre. L’occasion de le découvrir sous un autre jour et peut-être de voir des compagnons à l’œuvre.  >> visiter le phare