La vie au phare

Soumis aux vents et marées, le phare de Cordouan nécessite un entretien constant et de nombreuses phases de travaux ont eu lieu depuis sa construction en 1611.

Découvrez l’envers du décor, ainsi que les hommes et les femmes qui veillent sur le « Roi des phares » !

Les gardiens

Figures incontournables et indispensables, les gardiens veillent sur le phare au quotidien. Dernier phare des côtes de France encore habité toute l’année, Cordouan est un exemple unique de la succession ininterrompue de générations de gardiens.

Leurs missions :

  • Assurer l’entretien courant du phare
  • Assurer une présence, jour et nuit, toute l’année, pour la surveillance du monument et ainsi éviter le vandalisme et les pillages
  • Accueillir et renseigner les visiteurs pendant la saison touristique
  • Participer au suivi environnemental du plateau rocheux

Ils se relaient deux par deux pour rester au phare pendant une semaine ou une quinzaine. La relève se déroule le vendredi aux heures dictées par la marée, au départ du Verdon-sur-Mer, à bord du bateau des Phares et Balises.

Les gardiens partagent leur quotidien sur leur page Facebook : Suivez-les !

C’est un chantier exceptionnel, avant tout parce que le lieu est très beau. Mais surtout du point de vue logistique. L’approvisionnement nous a demandé un mois de préparation.
Bruno SAVIN, Tailleur de pierre

Un site en perpétuel chantier

À monument hors normes, chantiers hors normes. Depuis plus de 400 ans, les hommes veillent sur le phare de Cordouan pour qu’il puisse continuer à veiller sur eux.

Depuis la fin de sa construction en 1611, le phare nécessite régulièrement des travaux de restauration.

La campagne de travaux dirigée par Joseph Teulère en 1789 transforme la physionomie du bâtiment, en surélevant le fût central de près de 20 mètres. Au dix-neuvième siècle, Napoléon III réaménage les intérieurs afin de rendre les conditions de vie des gardiens plus confortables.

Aux vingtième et vingt-et-unième siècles, c’est le soubassement annulaire du phare, véritable protection contre les assauts des vagues, qui fait l’objet d’impressionnantes campagnes de travaux.

Depuis 2010, les collectivités territoriales (Région Nouvelle-Aquitaine, départements de Charente-Maritime et de Gironde) se sont mobilisées aux côtés de l’Etat autour d’un ambitieux programme de rénovation et de valorisation du phare, pour porter haut et fort le rayonnement et la conservation de ce bien exceptionnel.

Les ouvriers se relaient, tous corps d’état confondus (tailleurs de pierre, maçons, cordistes…), pour redonner à Cordouan toute sa superbe.

Mais une chose est sûre, intervenir sur un chantier tel que Cordouan ne laisse jamais indifférent !

Suivez nos actualités

Suivez aussi le quotidien
des Gardiens du Phare