Information COVID 19 : Conformément aux consignes gouvernementales, le phare de Cordouan est fermé au public. A bientôt !

Les acteurs

L’Etat propriétaire, le Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire de la Gironde (SMIDDEST) gestionnaire, les bateliers transporteurs et l’association des phares de Cordouan et de Graves sont engagés à la préservation et à la valorisation de Cordouan.

L’État

Cordouan, phare et monument propriété de l’État

Le phare de Cordouan est un lieu en mutation. Sa fonction historique de repère pour les marins n’exige plus la présence permanente des techniciens des Phares et Balises. Mais Cordouan est aussi un monument historique, classé en 1862, et ouvert aux visiteurs depuis plus longtemps encore. Les services de l’Etat, en particulier ceux des Ministères de la Mer et de la Culture, ont pour mission de préserver ce bâtiment exceptionnel dans cette double fonction de signal pour les marins et de monument exceptionnel.

Cordouan et son rôle de signalisation maritime

Aujourd’hui cinq groupes électrogènes alimentent deux groupes de douze batteries desservant l’ensemble des installations électriques du phare. Ce dispositif a été complété en 2012 par un télé contrôle qui permet de connaître 24h/24 l’état de fonctionnement du feu. Les installations techniques ont gagné en autonomie, mais elles exigent toujours l’intervention et la surveillance continue de l’homme. C’est pourquoi l’équipe des Phares et Balises (DIRM Sud Atlantique) veille au bon fonctionnement du feu depuis le Verdon sur Mer et se tient prête à intervenir.

Cordouan, Monument Historique

Battu par les vagues à marée haute, lessivé par les tempêtes, Cordouan subit des conditions extrêmes qui imposent une politique d’entretien coûteuse et complexe.
En 2005, deux ministères – Culture et Équipement/Écologie – et les collectivités territoriales s’accordent sur le financement de travaux urgents et spectaculaires. La partie du phare la plus exposée à la houle est désormais protégée par une carapace de béton et ancrée au sol grâce des pieux d’acier.

Le chantier de l’étanchéité de la couronne a été engagé par le Ministère de l’Écologie en 2010 et s’est terminé en 2014. Une nouvelle campagne de travaux est lancée depuis 2015. Ce projet est révélateur de la mutation du site, dont la gestion quotidienne a été confiée par l’État au SMIDDEST.

Le SMIDDEST

Le SMIDDEST, gestionnaire du site

Créé en 2001, le SMIDDEST (Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire de la Gironde) réunit les Conseils départementaux de la Gironde et de la Charente-Maritime, le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole, la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique, la Communauté de Communes de Haute Saintonge et la Communauté de Communes de l’Estuaire.

Le SMIDDEST assure la coordination et la mise en œuvre de toute initiative, ou action conjointe, de ses membres relative à la qualité du cadre de vie, l’environnement, l’aménagement de l’espace, le tourisme, la culture ou le développement économique en lien avec l’Estuaire de la Gironde.

Depuis le 1er janvier 2010, le SMIDDEST assure la gestion du phare de Cordouan :

Gardiennage du Monument – Accueil du Public – Promotion du site – Développement de projets culturels – Préservation du plateau rocheux

Les gardiens du phare

Quatre gardiens sont nécessaires pour assurer la présence humaine souhaitée et indispensable au Phare.

Les hommes y montent deux par deux au rythme d’une semaine ou une quinzaine au phare, suivie d’une semaine ou une quinzaine de repos à terre.

La relève se déroule le vendredi aux heures dictées par la marée, au départ du Verdon-sur-mer à bord du bateau des Phares et Balises.

Le rôle des gardiens est multiple. Il consiste notamment à :

  • Accueillir et renseigner les visiteurs pendant toute la saison estivale
  • Assurer l’entretien courant du phare et de menus travaux
  • Assurer une présence, jour et nuit, toute l’année, pour la surveillance du monument et éviter le vandalisme et le pillage
  • Participer à la gestion environnementale du plateau notamment par des actions de sensibilisation des pêcheurs à pied

L'association des phares de Cordouan et de Grave

Créée en 1981, l’association des phares de Cordouan et de Grave a beaucoup œuvré pour la sauvegarde du phare et le maintien du gardiennage. Aujourd’hui, elle propose de découvrir le phare à travers un musée situé au Verdon-sur-mer, au phare de Grave.

L’association a pour but d’étudier, de promouvoir et de mettre en œuvre les mesures de nature à garantir la pérennité du phare de Cordouan, en particulier en le faisant connaître par tous les moyens disponibles (plaquettes, visites, supports médiatiques…).

Les bateliers

Soucieux de maîtriser les flux touristiques au phare de Cordouan, le SMIDDEST organise la desserte nautique du phare de Cordouan via des contrats de concession de service avec des sociétés de transport maritime.

A travers ces contrats de concession, les compagnies de croisières maritime assurent la desserte nautique régulière mais aussi l’accueil et l’information des visiteurs ainsi que la vente des billets « transport + entrée au phare », la promotion et prospection commerciale.

Au départ de Royan

Croisières La Sirène
Réservation : 06 81 84 47 80

Au départ du Verdon-sur-Mer

Vedettes La Bohème
Réservation : 05 56 09 62 93

Suivez nos actualités

Suivez aussi le quotidien
des Gardiens du Phare