Vous êtes 12 928 à soutenir la candidature

Vous êtes ici : Phare de Cordouan / Blog / Actualités Cordouan / Nidification de gravelots

Nidification de gravelots

Actualités Cordouan
A l’occasion d’une balade sur la nouvelle île à côté du phare de Cordouan, les gardiens ont pu observer la présence de nombreux nids de gravelots, une espèce protégée qui niche exclusivement sur le littoral.

Les oiseaux, fraîchement arrivés de leurs quartiers d’hivernage africains ont choisi les vastes étendues de sable au large de Cordouan pour y construire leur nid. La couvaison des œufs, qui ressemblent à de gros galets, est en cours. D’autres nichées pourraient même avoir lieu jusqu’au 15 juillet.
 

Ponte découverte sur la nouvelle île de Cordouan - (c) BJ - SMIDDEST
 
Il est donc important d’être très vigilant afin de ne pas perturber leur reproduction (œufs écrasés, nichées piétinées, poussins séparés de leurs parents, voire dévorés par les chiens non tenus en laisse). Protégeons ces poussins, trésors vivants de nos rivages.

Consulter les bonnes pratiques recommandées par les institutions environnementales

Un petit limicole qui se fond dans le paysage
Le Gravelot à collier interrompu est un petit oiseau vivant au bord des plages. Sa taille varie entre 15 et 17 centimètres. Il mesure jusqu’à 34 centimètres d’envergure et pèse entre 32 et 53 grammes. Son bec court et ses pattes sont noires.


Gravelot nidifiant - (c) P. Cavallin

Le dessus du corps est brun sable uni alors que le dessous est blanc pur. En période de reproduction, les adultes se reconnaissent à leur demi-collier qui est noir pour le mâle et brun pour la femelle. Le mâle se distingue par les lores (zones comprises entre l'œil et la base du bec) et les parotiques (parties du plumage couvrant les joues et les trous auriculaires) noires ainsi qu’une barre noire au-dessus du front, une calotte brunâtre avec des nuances de roux sur la nuque. Ce plumage rend l’oiseau particulièrement difficile à repérer sur le sable lorsqu’il est immobile et tapi sur le sol.

Ce limicole se nourrit en chassant à vue dans les laisses de mer des plages. Il consomme de petits invertébrés tels que des insectes (coléoptères, diptères, phryganes), des crustacés (talitres) ainsi que des vers marins et des mollusques.
 
Une reproduction en colonie
Les oiseaux arrivent sur les sites de reproduction à la mi-mars et les premières pontes interviennent de fin mars à début avril. Sur les hauts de plage à proximité des laisses de mer, le mâle creuse plusieurs petits trous. Celui qui sera choisi par la femelle sera garni de coquillages et de petits cailloux.


Ponte découverte sur la nouvelle île de Cordouan - (c) BJ - SMIDDEST

La ponte contient 2 à 3 œufs qui sont couvés pendant 24 à 27 jours. Les jeunes sont totalement nidifuges, ils peuvent se déplacer comme des adultes dès leur naissance. Ils s’envolent entre 27 et 41 jours après l’éclosion.

Cette espèce forme des colonies lâches. Les nicheurs isolés sont rares.

Lire également l'article du Parc Naturel Marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis.