Vous êtes 9790 à soutenir la candidature

Vous êtes ici : Phare de Cordouan / Candidature
UNESCO
/ Avancement candidature

Etat d'avancement de la candidature


La candidature du phare de Cordouan a récemment terminé la phase nationale en validant les 3 étapes françaises avec succès :

// Etape 1 : démonstration de la Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE)

Point primordial de la candidature, cette étape a permis de justifier de la valeur universelle exceptionnelle du phare de Cordouan. Deux critères ont été retenus par l’UNESCO : Le phare est un chef-d’œuvre du génie créateur humain et c’est un symbole des grandes phases de l’histoire des phares dans le monde.

Cette première partie du dossier a été présentée à Paris en juin 2016, puis complétée en janvier 2017. Le Comité  National des Biens Français pour Patrimoine Mondial (CNBFPM) a émis un avis favorable, validant ainsi la première étape.



// Etape 2 : définition du périmètre du bien et de la zone tampon

La deuxième étape consiste à définir précisément le périmètre du bien. Il inclut donc à la fois le bien mais également sa zone tampon, qui représente une zone de vigilance autour du bien. Elle permet de fournir un degré supplémentaire de protection et d’éviter toute atteinte à l’intégrité et à l’authenticité du phare.
Le périmètre du bien a été proposé le 10 avril dernier. Ce périmètre intègre le monument, le plateau rocheux, les passes de navigation et les bancs de sable. La zone tampon s’étend quant à elle sur les rives de l’embouchure de l’estuaire (3 communes concernées sur la pointe du Médoc et 8 sur la rive charentaise). En mer, elle s’arrête lorsque le faisceau rencontre la limite des eaux territoriales.

Le Comité  National des Biens Français pour Patrimoine Mondial (CNBFPM) a de nouveau émis un avis favorable, validant ainsi la deuxième étape en avril 2018.
 


// Etape 3 : la présentation du plan de gestion

Le plan de gestion est la 3ème et dernière étape de la phase nationale. Il s’agit d’un engagement sur l’ensemble des mesures de gestion et des actions à mener sur le long terme pour conserver et préserver le bien. Le but étant d’apporter à l’UNESCO toutes les garanties d’une bonne gestion.

Ce travail a été l’occasion de réunir autour de la table tous les acteurs du territoire pour mettre en place un plan de gestion en six points visant à :

  • protéger le phare,
  • partager avec le plus grand nombre ce monument exceptionnel,
  • améliorer l’accueil des touristes tout en limitant son impact,
  • participer à la renommée du phare dans le monde entier par des collaborations internationales.

Le plan de gestion a été présenté le 23 octobre dernier.
« Le CFPM […] a donné pour avis que la candidature du phare de Cordouan à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial soit déposée par la France au Centre du patrimoine mondial […]  afin qu’elle soit examinée par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, en vue de son inscription, en juin/juillet 2020. » 
(extrait du rapport adopté par le CFPM – séance du 23 octobre 2018)



// Dépôt du dossier à l’ICOMOS

La France ne peut présenter qu’un bien par an au comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En janvier 2019, le Président de la République choisit le phare de Cordouan. La sélection nationale est définitivement acquise.
Communiqué de presse officiel de l'Etat

// Prochaine étape : nouvelle phase d'instruction au niveau international 

La candidature a été remise officiellement aux experts internationaux de l’ICOMOS (Conseil International des Monuments et des Sites) le 31 janvier. Ils examineront le dossier pendant une durée d’environ 18 mois. L'inscription pourrait alors intervenir en juillet 2020.

 

 APPEL A LA MOBILISATION


Afin de soutenir le phare de Cordouan dans sa démarche de candidature, une campagne de mobilisation sur les réseaux sociaux est actuellement en cours. L’aventure est loin d’être terminée…

L'heure est aujourd’hui à la mobilisation, avec un seul mot d’ordre : #UNESCORDOUAN

Pour soutenir la candidature de Cordouan à l’UNESCO :